Journée internationale des migrants

Chaque année, le 18 décembre, le monde célèbre la Journée internationale des migrants, une journée consacrée à la reconnaissance de l’importante contribution des migrants tout en soulignant les défis auxquels ils sont confrontés.

Les dernières années, les conflits, l’insécurité, les effets du changement climatique et les guerres ont fortement contribué aux déplacements forcés, que ce soit à l’intérieur des pays ou au-delà des frontières. En 2020, plus de 281 millions de personnes étaient des migrants internationaux, tandis que plus de 59 millions de personnes étaient déplacées à l’intérieur de leur pays à la fin de 2021.

Quelles que soient les raisons qui poussent les gens à se déplacer, les migrants et les personnes déplacées représentent certains des groupes les plus vulnérables et marginalisés de la société, et sont souvent exposés aux abus et à l’exploitation, ont un accès limité aux services essentiels, notamment aux soins de santé, et sont confrontés à des attaques xénophobes et à une stigmatisation alimentée par la désinformation.

D’autre part, de nombreux travailleurs migrants occupent souvent des emplois temporaires, informels ou non protégés, ce qui les expose à un risque accru d’insécurité, de licenciements et de mauvaises conditions de travail.

En raison du manque persistant de voies de migration sûres et régulières, des millions de personnes continuent d’entreprendre des voyages périlleux chaque année. Depuis 2014, plus de 50 000 migrants ont perdu la vie sur les routes migratoires à travers le monde.

Malgré cela, les migrants se sont avérés être une source de prospérité, d’innovation et de développement durable pour les pays d’origine, de transit et d’accueil. Leur contribution financière par le biais des envois de fonds constitue une bouée de sauvetage pour les familles et stimule les marchés locaux, notamment ceux des pays à revenu faible ou intermédiaire, tandis que leur rôle sur le marché du travail reste inestimable, comme en témoigne leur présence en première ligne de la réponse à la pandémie de COVID-19. Leurs connaissances, leurs réseaux et leurs compétences ont grandement contribué au développement de communautés résilientes.

Le renforcement de la contribution des migrants au développement durable nécessite un effort collectif pour améliorer la gouvernance des migrations et relever les défis auxquels les migrants sont confrontés. Le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (GCM) offre la possibilité et des orientations pour actualiser la mobilité humaine et saisir les opportunités qu’elle présente.

En cette Journée internationale des migrants, et chaque jour, l’OIM réaffirme son engagement à promouvoir une gestion humaine et ordonnée des migrations dans l’intérêt de tous, y compris des communautés d’origine, de transit et de destination.

SOURCE : ORGANISATION INTERNATIONALE POUR LES MIGRATIONS (OIM)

Comments are closed.