History-fr

1998-1999

Suite à l’idée de M. Georges Karabatos, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Messenie, une des plus anciennes patries de l’olivier, les premiers participants, passionnés de l’olivier, d’aventure et de moto, décident de partir de l’Ancienne Pylos, afin de connaître les autres territoires de l’olivier et de découvrir la Méditerranée et ses hommes. Un parcours de 16.000 Km leur révèle un univers incroyablement familier et amical et une civilisation d’une étendue inimaginable…

2000

Deuxième départ à destination des pays méditerranéens, avec la participation de spécialistes de l’olivier. Les participants diffusent l’idée de la mise en valeur internationale de la civilisation de l’olivier et de la valeur alimentaire de l’huile d’olive, avec comme objectif le renforcement du tourisme thématique et la promotion des produits oléicoles, au profit des économies locales… C’est le début d’un dialogue avec des organismes, des  institutions et des Universités locales pour l’inventaire de ce patrimoine culturel commun.

2001

Dans l’esprit des nobles messages que l’olivier transmet depuis des millénaires, les participants continuent leur marche féconde et scellent la volonté de tous de développer une coexistence pacifique en plantant symboliquement un olivier. Partout, les liens historiques et culturels qui lient les peuples de la Méditerranée sont reconnus et des «Protocoles de coopération» sont signés avec des organismes et des institutions de plusieurs pays. Le chemin s’ouvre et l’initiative est placée sous l’égide d’organismes internationalement reconnus. Un programme culturel comprenant de multiples activites est mis en place.

2002

Le dialogue interculturel sur l’olivier révèle d’autres possibilités et besoins et ouvre la voie pour des collaborations, même au-delà du secteur oléicole. C’est ainsi que la Fondation Culturelle «Les Routes de l’Olivier» est créée afin d’assurer une meilleure réalisation des activités de cette initiative euro-méditerranéenne, dont l’objectif consiste à créer des conditions de développement durable dans les régions oléicoles à travers la valorisation de l’immense réseau que tisse l’olivier autour des peuples méditerranéens.

2003

Les «Routes de l’Olivier» sont reconnues par l’Unesco. C’est avant tout la récompense d’une idée qui a été impulsée et soutenue par de simples personnes afin de compenser les carences des institutions et de dépasser la solitude dictée par la vie quotidienne et la peur de l’«autre».

Les contacts effectués pendant les premiers itinéraires de découverte ont démontré la nécessité de la création d’une Charte du patrimoine matériel et immatériel de l’olivier (paysages/oliveraies exceptionnels, monuments architecturaux liés à l’olivier tels des huileries de toutes les époques, les coutumes et les traditions, les habitudes gastronomiques, les usages des produits de l’olivier et de leurs résidus etc.) Un comité scientifique assure désormais son suivi.

2004

Les «Routes de l’Olivier» tournent le regard vers les pays non oléicoles et se dirigent vers l’Europe afin de promouvoir la civilisation de l’olivier et la valeur alimentaire des produits oléicoles auprès du public européen. On inaugure l’«Eleodromia», un itinéraire comme une  course de relais contemporaine avec la participation d’amis et de Clubs de moto. Son objectif est de révéler au monde de la moto et au-delà de lui les messages et l’univers fascinant de l'olivier ainsi que les bénéfices de la gastronomie méditerranéenne. Un  programme riche en activités sur le thème de l’olivier en direction du grand public est réalisé.

2005

Les «Routes de l’Olivier», une initiative dictée par l’amour pour un arbre symbolique et universel, suscitent l’intérêt du Conseil de l’Europe et reçoivent, un an plus tard, la mention de «Grand Itinéraire Culturel Européen». Il s’agit d’une importante distinction supplémentaire qui valorise cet effort laborieux et encourage tous qui soutiennent ardemment le projet depuis sa création.

Les premiers résultats des recherches pour la Charte du patrimoine matériel et immatériel de l’olivier, fondent la base pour l’élaboration de nouveaux itinéraires locaux (région de Meknès au Maroc, en Grèce du sud-ouest et au Proche-Orient (en Syrie et au Liban). Il s’agit d’un projet-pilote qui vise à renforcer le tourisme thématique à travers la valorisation de la civilisation de l’olivier.

2006-2007

De nouvelles Routes, de nouveaux rêves. Le départ des Routes Maritimes de l’Olivier à partir et à destination des grands ports de la Méditerranée. Un périple sur les traces de la diffusion de l’olivier d’est en ouest et des navires commerciaux qui, pendant des siècles, transportaient les produits oléicoles en offrant prospérité aux villes-ports de la Méditerranée.  Un autre projet  consistant en la création d’une bibliothèque électronique de l’olivier est lancé.  Une équipe est chargée de répertorier tous les ouvrages existants en 5 langues: grec, italien, espagnol, français et arabe.

2008

En 2008, les «Routes de l’Olivier» quittent les rives de la Méditerranée pour rencontrer les Routes de la Soie.  De l’Ancienne Messène (Péloponnèse, Grèce), 50 motards sont partis en direction de l’Asie, relayer un message de Paix à l’occasion des Jeux Olympiques de 2008. Treize pays, 17.000 km seront parcourus pendant cet itinéraire lié cette année-là à la symbolique de l’olivier…

2009

Organisation d’un itinéraire culturel «Routes de l’Olivier» en Grèce du Nord comprenant des rencontres culturelles, des ateliers créatifs pour enfants et diverses actions dans 12 villes.
Interventions en écoles et ateliers pédagogiques dans le cadre du Programme « Les Petits Amis des Routes de l’Olivier. Missions d’études pour le développement d’itinéraires locaux, un itinéraire interculturel « Les Routes de l’Olivier rencontrent les Routes du Palmier » et la recherche « Patrimoine écrit / Bibliothèque de l’Olivier » pour la création d’une bibliographie en ligne.

2010

Organisation d’une «Eléodromie», itinéraire culturel de diffusion de la civilisation de l’olivier en Scandinavie et aux pays de la Mer Baltique. Grèce - Italie - Allemagne - Danemark - Suède - Finlande - Estonie – Lituanie - Lettonie - Pologne –Autriche. Deux fêtes de l’olivier sont organisées dont une en Suède (Stockholm) au cours de l’itinéraire et une au Maroc (Meknès). Des rencontres culturelles et institutionnelles et développement du réseau sont quelques les priorités pour cette année. Exposition, concours, rencontres d’artistes et plusieurs missions de contact : pour le développement de la « Pinacothèque des Routes de l’Olivier » (recherches dans le cadre de la création d’une collection euro-méditerranéenne des œuvres des artistes qui ont été inspirés par la Méditerranée de l’olivier), la mise en place des itinéraires locaux, la réalisation de la Cité Méditerranéenne du Goût a Kalamata.

2011

Les « Routes de l’Olivier » se dirigent vers les Balkans. En aout 2011, un grand itinéraire culturel est réalisé à travers FYROM, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Croatie, Slovénie, Italie. Dialogue interculturel et développement du réseau dans les pays de passage, évènements, rencontres et participation au Festival de Trompettes de Guca et Biennale de Venise. En cette même année, des expositions de photographie, des expositions thématiques tels « Routes de l'Olivier : un itinéraire pour le dialogue interculturel et le développement de la coopération internationale » sont organisées. Inauguration d'une vitrine « The Routes of THE OLIVE TREE SHOP » en partenariat avec l'Institut Européen des Itinéraires Culturels /Conseil de l'Europe et participation à des nombreux forums internationaux.

2012

L’Itinéraire culturel de diffusion de la civilisation de l’olivier dans les pays non-oléicoles : « Eléodromie 2012 » programmé d’être réalisé dans le cadre des Jeux Olympiques 2012 à Londres est annulé à cause des évènements/changements politiques en Grèce et l’abrogation des subventions accordées.
La Fondation réalise plusieurs autres activites à l’intérieur du pays au cours de cette année : 1 Fête des Routes de l’Olivier comprenant des expositions, des dégustations et des visites guidée d’oliveraies et d’huileries traditionnelles. Une grande importance est consacrée aux jeunes amis des Routes de l’Olivier à travers « Scholatsio », des journées d’information pour élèves en collaboration avec le Réseau des Centres d’Education pour l’Environnement et le Réseau des Ecoles ELIA.

2013-2014

Une proposition nouvelle d’itinéraires est inaugurée: les itinéraires locaux « Routes de l’Olivier » dans le Péloponnèse. Il s’agit des itinéraires de courte durée (2-5 jours) pour la découverte de cette région oléicole /le sud de la Grèce continentale (visite des monuments et traditions liés à l’olivier et son histoire, gastronomie locale, dégustations etc.)
Les journées d’information pour élèves de 7-12 ans « Scholatsio », en collaboration avec le Centre d’Education pour l’Environnement au sujet de l’arbre de l’olivier, de sa civilisation, ses produits etc. sont également poursuivis cette année ainsi que les autres activites, missions, études, expositions et la recherche pour la création d’une Bibliothèque virtuelle de l’Olivier.
Une autre bonne nouvelle de l’année 2013 est que la Fondation culturelle "Les Routes de l'Olivier" a été sélectionnée par la Commission Européenne d’accueillir aux installations de son siège le Centre Européen d’Information – Europe Direct pour la Région du Péloponnèse sud-ouest. Cette nouvelle activité permet le renforcement du réseau des Routes de l’Olivier au niveau national mais surtout européen.

2015

Les “Routes de l’Olivier” continuent à avancer dans le temps et dans l’espace. Des fêtes a l’hommage de l’Olivier, des itinéraires de courte durée pour la découverte des régions oléicoles et des Journées d’Information pour les plus jeunes au sujet de la civilisation de l’olivier et des bénéfices des produits oléicoles pour la santé, sont quelques des activités qui ont été réalisées pendant cette année 2015.

3 moments forts

2002

Les participants des Routes de l’Olivier et des écoliers procèdent à la plantation symbolique d’un olivier dans la ville d’Ar-Rutbah, en Irak, quelques jours avant que le conflit n’éclate…

2003

Ouverture des frontières maroco-algériennes, fermées depuis 1994, pour le passage des participants des Routes de l’olivier

2006

Face au conflit armé qui oppose l’Etat d'Israël au Liban, Les Routes de l’Olivier lancent un appel international au soutien et à l’aide en faveur du peuple libanais et organisent un convoi humanitaire en partenariat avec les Chambres de Commerce de Grèce à destination des villages les plus touchés au sud du pays.

Les commentaires sont clos.