Mediterranean Gastronomy-fr

Le 17 novembre 2010, la Diète Méditerranéenne a été inscrite dans la liste de Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité de l’UNESCO. La diète méditerranéenne et les produits méditerranéens constituent un modèle alimentaire basé sur l’huile d’olive, les céréales, les fruits frais ou secs, les légumes, du poisson, de la viande et des produits laitiers en quantités modérées, une variété d’herbes et d’épices, accompagnés de vin ou d’eau-de-vie, suivant les traditions et croyances de chaque communauté.

Pourtant, la Diète Méditerranéenne est beaucoup plus qu’un modèle alimentaire ; c’est un mode de vie. Ce concept est aussi soutenu par l’UNESCO dans sa définition de l’alimentation comme « un ensemble de savoir-faire, des connaissances, des pratiques et des traditions qui commence aux lieux de la production des produits et arrive jusqu’à la table».

La gastronomie et les produits de la Méditerranée, ainsi que les méthodes de culture et de production traditionnelles, promeuvent le lien social et la communication, tandis que les repas communs sont intégrés dans les coutumes et les célébrations. La Diète Méditerranéenne est une source de croyances, chansons, dictons, histoires et légendes. En deux mots, il s’agit vraiment d’un mode de vie ancré dans les paysages et les traditions millénaires.

Pourtant, au cours des dernières décennies, la consommation d’aliments pré-cuisinés et préfabriqués riches en sel et matières grasses est en hausse, faisant augmenter les taux d’obésité et des maladies cardiovasculaires, tout en menaçant en disparition les produits traditionnels méditerranéens et les habitudes alimentaires datant de plusieurs siècles.  La Fondation Culturelle «  Routes de l’olivier », qui se bat pour la sauvegarde des traditions et de l’identité euro-méditerranéenne, met l’accent sur des actions visant à cette tendance négative vers une alimentation malsaine.

Les commentaires sont clos.